AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jojo et ses fleurs (stand fleural)

Aller en bas 
AuteurMessage
Taïlan Xui
Hybride
avatar

Nombre de messages : 655
Age : 28
Date d'inscription : 21/05/2008

Feuille de personnage
Métier: Enchaineuse
Niveau:
1/15  (1/15)
Inventaire:

MessageSujet: Jojo et ses fleurs (stand fleural)   Sam 6 Déc - 0:46

Tous les noms de ces fleurs sont en elfique, car ce sont les elfes qui se sont les premiers intéressés aux plantes et ainsi à leurs donner un nom.


- L’Aranwë (royal) : cette fleur fut utilisée jadis par les rois, mais aujourd’hui est méconnue par la plupart des gens et considérée comme une vulgaire mauvaise herbe. Les plus instruits et proches de la nature connaissent pourtant bien ses incroyables effets cicatrisants, antidouleurs et thérapeutiques. Malheureusement, ce magnifique don de la nature se fait de plus en plus rare et peu de monde y prête attention. On ne sait pas vraiment où elle pousse en pleine nature, mais les seuls endroits où l’on peut en trouver en abondance sont les tombeaux des rois d’antan. Mais il faut soit être fou, soit désespéré pour oser profaner la tombe d’un ancien.
Utilisation : cette fleur est soit appliquée directement sur la plaie avec une bande, soit bue en tisane contre les maladies ou poisons.
Prix : 50 Joals de par leur extrême rareté
Saison : L’Aranwë pousse en toutes saisons car elle est très résistante.



- L’Eldalótë (fleur elfique) : cette fleur est de loin la préférée des elfes pour sa beauté et son abondance en forêt. Elle ne pousse qu’à l’ombre des arbres centenaires et est considérée comme la plus belle des fleurs. Elle a de grandes affinités avec le Dragon Rêve : c’est-à-dire que sa couleur ne se fixe jamais et change perpétuellement. Certains prétendent que ce sont les elfes eux-mêmes qui les ont créés grâce à leur magie et leurs connaissances pour rendre hommage à la nature et aux Dragons Rêve.
Utilisation : L’Eldalótë n’a qu’un seul et unique effet : ceux qui la boivent en tisane font des rêves merveilleux la nuit. Elle est souvent utilisée pour décorer de somptueuses cérémonies ou spectacle de part sa grande beauté.
Prix : 5 Joals le bouquet : très bon marché grâce à leur abondance.
Saison : L’Eldalótë apparaît dès la fin de Touran et fleurit les forêts jusqu’au début d’Ouvélos.



- L’Elenwë (étoilée) : cette plante a une particularité peu commune : elle brille dans l’obscurité, comme une étoile. Imaginez vous vous promener de nuit dans un champ entier d’Elenwë, c’est un spectacle à vivre au moins une fois dans sa vie. Cette fleur pousse en grande quantité dans les plaines et est le repas préféré des herbivores. Bien heureusement, c’est une espèce qui repousse très vite et qui n’est donc pas menacée d’extinction. Contrairement aux autre plantes, elle se nourrit de lumière lunaire et non de lumière solaire. Durant le jour, elle se referme pour s’épanouir à nouveau la nuit.
Utilisation : l’Elenwë est cueillie et mise dans des lanternes qui servent à éclairer les villes la nuit. Elle fait aussi office de cadeau pour les femmes même si l’Eldalótë est de loin préférée.
Prix : 1 Joal : pas cher car elle est très abondante et utilisée pour éclairer.
Saison : Toutes saisons sauf Touran et ne s’ouvre que la nuit.



- La Fënáro (feu) : cette fleur est très spéciale : elle ne possède pas de pétale à proprement parler, mais des pétales de feu, sans consistance matériel. Elle ne pousse évidement qu’à proximité d’un volcan. Certaines personnes prétendent qu’au file du temps, cette fleur s’est imprégnée de l’essence élémentaire des phœnix. Elle peut être cueillie simplement avec des gants, car sa chaleur n’est pas élevée.
Utilisation : elle sert le plus souvent de « briquet » pour allumer un feu ou une bougie. Certains bourreaux parviennent à augmenter sa puissance calorifique et l’utilise comme instrument de torture.
Prix : 20 Joals : assez rare et difficile d’accès, elle n’est disponible qu’un court instant dans l’année.
Saison : Rinn-Tak uniquement



- L’Indis (femme) : l’Indis est une belle fleur violette parfumée. Elle ne pousse que très rarement à l’état naturel et est surtout cultivée par les femmes. C’est la fleur symbole de féminité et de grâce. Simple, belle et parfumée. Très appréciée des femmes.
Utilisation : cette fleur est souvent utilisée durant les accouchements. Elle est appliquée en pommade sur le ventre de la mère et facilite la sortie du bébé et réduit les douleurs de la femme. On l’utilise aussi pour se laver : en effet son doux parfum est délicieux. Sinon les jeunes filles apprécient grandement d’en fixer une dans leurs cheveux.
Prix : 2 Joals : très abondante en culture et utilisée par les femmes.
Saison : Yiri-hara et Rinn-Tak, rares en Ouvélos



- L’Anardil (soleil) : c’est une plante d’un beau or jaune couleur soleil comme son nom l’indique. Elle ne pousse évidement que dans des zones ensoleillée. On peut dire qu’elle est la sœur opposée de l’Elenwë, car contrairement à cette dernière, celle-ci brille le jour et se referme la nuit. Cette fleur a certaines propriétés magiques qui ne sont utiles qu’à ceux qui savent l’utiliser.
Utilisation : très belle décoration dans les villes, elle est plus souvent cueillie par ceux qui pratiquent la magie. Elle permet une plus grande concentration et focalisation de l’esprit.
Prix : celle-ci coûte plus cher que sa sœur l’Elenwë de par ses propriétés magique : 15 Joals.
Saison : Yiri-hara et Rinn-Tak



- L’Herumor (noir, mort) : cette fleur est corrompue par le mal, c’est la d’ailleurs la plante symbole de mort. Elle est comme vous vous en doutez aussi noire que l’ébène. Un petit nuage ténébreux flotte autours d’elle. Elle ne pousse que dans les cimetières, les anciens champs de bataille, les lieus de culte de Koïar ou les terres maudites. Elle possède des épines acérée qui contiennent un poison mortel. Attention à ne pas vous piquer !
Utilisation : elle est très conseillée aux assassins pour leur travail macabre, car son poison est dévastateur. Les membres du culte de Koïar l’utilisent dans certains de leurs rituels.
Prix : assez cher tout de même : 20 Joals
Saison : uniquement en Touran.



- La Terendul (ténèbres) : la Terendul est assez ressemblante à sa sœur l’Herumor, mais est bien moins dangereuse. Au lieu d’être totalement noir celle-ci est violette foncée et pousse dans des zones ténébreuses mais pas forcément mauvaises (une grotte par exemple). Très appréciée des Drows, au même titre que l’Eldalótë pour les elfes, elle est très recherchée par les assassins et les danseurs de l’ombre.
Utilisation : cette fleur est surtout utilisée pour se camoufler. Il suffit d’en frotter à un vêtement pour qu’un fin nuage d’ombre le cache. Bien sûr cela n’est utile que la nuit car durant la journée, la personne sera peut-être couverte d’ombre mais visible.
Prix : moins chère que sa cousine l’Herumor : 10 Joals
Saison : toute l’année

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jojo et ses fleurs (stand fleural)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Un intrus dans mes parterres de fleurs
» Vin de fleurs de sureau
» Le langage des fleurs... Petit test...
» [Stand] Fruti Apple ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Segica :: Banos :: Grande place marchande :: Chez Jojo le fleuriste chimiste-
Sauter vers: