AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Journal de Bord de Emerik

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le Journal de Bord de Emerik   Lun 10 Nov - 20:16

Noms : Emerik, Telmec (nom secondaire)
Groupe (peuple frontalier, sombre, lumineux) : Peuple Frontalier
Race : Humain
Métier : Mage (Sorcier) (disciple du feu)
Divinité (facultatif) : a renoncé au culte de Hilueen

Description physique (un minimum de 5 lignes) : Ce sorcier porte une longue toge rouge qui cache son réel physique. Néanmoins voici ce que cache la silhouette encapuchonnée...
Si votre regard se posait sur Emerik au bord d'un ruisseau(éventualitée peu probable Cf Histoire) , il serait intrigué par la pâle couleur de sa peau. Cette couleur est due à la faible fréquentation de son corps musclée face aux rayon du soleil. Votre regard serait autant surpris de voir un visage bronzé ou fleuri sur son front un tatouage a l'aspect tribal. Celui ci est légèrement cachée par une chevelure longue et sombre. Son regard vert perçant cache en réalité une personnalité qui détrompe les apparences malveillante du sorcier...

Description mentale (un minimum de 7 lignes) : Toute la personnalité du sorcier se base sur «la curiosité». Emerik a toujours été avide d'en savoir plus sur tout ce qui l'entoure, et c'est par cette qualité (ou défaut pour certains), qu'il est devenu ce qu'il est , à savoir ; un sorcier. Si l'envie d'en savoir toujours plus est son trait de caractère dominant, il en est un autre qui découle du précédent : la déduction. En effet au fur et à mesure de l'âge et à force de connaissance, ce personnage a aquis une logique particulièrement développé ce qui l'a poussé en conclusion a devenir ce qu'il est aujourd'hui. Sa curiosité lui a permis également d'entretenir avec autrui une sociabilité «interessante» : C'est a dire que lorsque le dialogue est engagé, pour Emerik, la conversation doit conduire à la compréhension du sujet ou de l'objet. Finalement le Sorcier reste très diplomate, et ne choisisras que la force que si ses conclusions ne le mêne a la violence.

[Vos trois compétences de base (détaillez les bien !) :
COMPETENCE DE COMBAT : Protego. c'est la compétence de défense du bouclier magique.L'incantation doit se faire à la baguette magique de sorcier, le mouvement est circulaire et orienté sur la cible humaine ou non. Une aura claire et transparente entoure la cible. L'effet prend fin si le sorcier subit la perte de sa baguette.
COMPETENCE SPECIALE : Incendio . C'est une compétence spécifique de la maitrise du feu. Des ondulations de flammes émannent de la baguette. Cette compétence est autant utile en combat qu'hors combat.
COMPETENCE PASSIVE : Tatouage du disciple de feu. Le tatouage frontal permet à son possesseur de ne pas subir les effets de la châleur en cas d'inconscience, ou d'état critique du porteur. Si le corps du porteur de ce tatouage subit une baisse de température trop élevée et que celle-ci perdure, alors le disciple voit son corps s'embraser pendant une dixaine de seconde. Ce dernier effet ne tue pas le porteur mais provoque la perte de tous les objet que portait celui-ci.

Histoire, vécu (un minimum de 15 lignes) : Emerik est natif de Banos. Cette information, il ne la sut qu'a l'age avancé de treize ans.Voici le chemin qu'a parcourut le jeune sorcier de vingt ans...

La famille d'Emeric n'appartient pas à un milieu original de la société puisque ses parents travaillaient aux champs. Ceux-ci possédaient un lopin de terre de taille moyenne. C'était une agriculture vivrière qui suffisait a nourrir Nicolias, le père et Telméchin la mère. A la naissance de l'enfant, il regnait en ville un boum démographique car la ville demeurait prospère. La concurrence marchande des produits agricoles augmenta et les paysans moyen devirent les plus faibles. Ainsi Nicolias prit l'initiative de quitter Banos pour une destination au delà du litoral du territoire humain. Nicolias, à l'insu de sa femme garda une somme d'argent qu'il plaça à la banque de Banos. Dans un village de pécheurs, la petite famille acheta avec leurs faibles économies un voilier plutôt confortable. En quelques semaines le père appercu une île à la végétation luxuriante...

A bientôt treize ans, le fils unique de Nicolias et de Telméchin avait l'allure d'un athtlète. Ce physique lui venait des grands coups de bèche, de rateau et de pelle qu'il avait donné au sol pour fournir a sa famille de la nourriture en abondance. Il l'obtenait également de la transpiration qu'il avait laissé écouler de son front pour batir la tour de bois qui dominait l'Archipel Luxuriant ( nom que donna Nicolias en voyant ce lieu pour la première fois).
Emerik menait la vie dure car il devait travailler toutes la journée avec sa mère en gérant leur ferme et leurs plusieus champs. Nicolias partait à la pêche trois fois dans le mois mais partait toujours pour de longues durées. Cela éveilla le plus la curiosité d'Emerik. Mais lorsqu'il posait la question de la durée du voyage à son père, celui-ci lui exprimer la difficulté de sa tâche. Emerik s'est toujours étonné de cette réponse car le poisson était abondant en mer. Son père restait toujours sur la défensive à la suite de cette remarque, car il rétorquait souvent: « Ce n'est pas facile d'avoir de la poiscaille avec st'engin! » en désignant son harpons rouillé. Emerik restait perplexe et un évenement allait bientôt lui donner raison.

Un soir, Nicolias rentra plus tard que de coutumes. A travers le brouillard et la nuit, Emerik le vit enfin. Il vit la silouhète de son père qui boittait tout en enjambant la coque du frêle esquif. Avait t'il été victorieu d'une immondice de l'océan? Le garçon s'approcha en courrant de son père: « Papa! »
Le paternel grogna un « qu... qu'est ce que t... tu veut,... » en s'appuyant maladroitement sur l'épaule du gamin. Emerik sentit une odeur qu'il n'avait jamais inspirer qui sortait de la bouche de l'homme.
Un instant plus tard, après que Telmechin est exprimé son inquiétude, Nicolias se mit démesurément en colère contre sa femme. Emerik pris peur de la violence des propos tenus par son père. Dès lors il alla se cacher dans la câle du voilier qui l'avait mener sur cette île.La peur du garçon se dissipa pour se mutter en étonnement: la câle était étonnement remplis pour une pêche habituelle, de plus elle ne sentait aucunement le poisson. Emerik s'approcha d'une caisse en bois envelloppée d'un drap de tissu, puis d'un seul geste, il dévoila à ses yeux ce que contenait la caisse : Des bouteilles étaient allignées au fond. D'un air serieu il sortit l'une d'elles et regarda l'étiquette. Telmechin n'avait apris à Emerik que les bases de la lecture, néanmoins celui-ci pu lire avec difficulté : « Cuvée de cidre de Banos, viellit en fût de chêne ». Emerik avait tristement compris et il savait ce qu'il lui restait à faire.Il fétait ses treize ans ce soir là.

Deux semaines passèrent après l'évenement. Telmechin subissait la déprime la dispute. Emerik aurait voulu y faire quelque chose mais celui-ci avait déjà choisit sa voie, et c'est bien tristement qu'il alla au travail chaque journées. Avant l'aube, L'adolescent se réfugia dans la bien malheureusement connue câle. Des heures passèrent avant que le bateau ne tangue une première fois, et bien d'autre avant que le bateau ne cesse de bouger. Par une opération discrète, Emerik quita le voilier une dernière fois, sprinta jusqu'à ce que so paternel ne puisse pas le remarquer, et jeta enfin un dernier regard sur le plus grand menteur qu'il n'est jamais connu.

Emerik vécu difficillement ses premiers pas au allentours de Banos. Ses premières nuits étaient agitées et ses songes étranges: des flammes envhissaient chacune de ses pensées nocturnes.
Des mois durant il subsista difficillement dans une cabane délabrée. Un soir, un rêve plus fort que les précédents lui fit prendre l'initiative d'aller voir le mage itinérant le plus proche. Il pensait que c'était la personne la plus apte a répondre à ses questionnements. Et il avait vu juste car le mage ressentit en Emerik l'aura magique qui parcourait son corps. Le sage lui conseilla alors de s'inscrire a l'école de magie de Banos. Seulement cette opportunité avait un prix très haut. L'adolescent connaissait le moyen d'aquerir cette somme importante. Emerik pris alors le nom de son père est fut stupéfé de la valeur que contenait son coffre. Cette valeur lui rappella qui était son père.

Son inscription a l'école de magie fut difficille car il avait deux ans de retards. Ses talents en maitrise du feu évoluer aussi vite que sa curiosité du monde magique, de l'histoire du Monde, et des sortilèges.
Ainsi la vie de Sorcier s'offrait à lui. Son passé sur l'Archipel Luxuriant reste gravé dans sa mémoire comme son tatouage est gravé sur son front.

Le code de lecture (placé dans un Parchemin d'Ordres) : "Ma vengeance est perdue si il ignore en mourant que c'est moi qui le tue".


Où avez-vous trouvé le forum : Autrefois je jouer au royaume d'Anthèrius. C'était Un rpg basé sur les RP et sur la progression de son personnage. Ce jeu n'existe plus. Je cherchais un jeu similaire, mais je pense avoir touvé mieu dans "Frontières Celestes" que j'ai trouvé parfaitement au hasard ( c'est surement le destin :) )

Que pensez-vous de lui? La liberté est totale lors de la création de son personnage et de son évolution. Cela est une qualité pour moi. L'expèrience inclu aux RP, je n'avait jamais vu cela au parravant, c'est une idée qui a de l'avenir.
Les explications et regles sont très simple et à la fois très agréable à lire : Bravo et Merci :cheers:

Une idée pour l'améliorer? Je ne pense pas que mon idée à sa place dans le journal de bord mais je la dit quand même :
Pourquoi ne pas inclure aux classes celle de Sorcier (ou à la limitte ce serait une spécialité de mage). Celui-ci maitrise la magie mais par l'intermédiaire de baguette et non de Bâton. Il est dit dans la description des mages qu'ils doivent absoluement porter un bâton, or je ne m'imagine pas ma création ( Emerik ) avec un staff.
Revenir en haut Aller en bas
Errya
Semi-Dragon
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 29
Date d'inscription : 16/05/2008

Feuille de personnage
Métier: danseur de l'ombre
Niveau:
2/15  (2/15)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Le Journal de Bord de Emerik   Lun 10 Nov - 20:20

Bienvenue...

Je ne lirais la fiche que quand elle sera au bon endroit..;

Pur Shiro, c'était une faute d'inattention--''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citadelle.forumactif.org/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Journal de Bord de Emerik   Lun 10 Nov - 20:27

ce n'est pas le bon endroit?
Revenir en haut Aller en bas
Errya
Semi-Dragon
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 29
Date d'inscription : 16/05/2008

Feuille de personnage
Métier: danseur de l'ombre
Niveau:
2/15  (2/15)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Le Journal de Bord de Emerik   Lun 10 Nov - 20:28

Niop, ici c'est pour le journal de bord, après qu'on ai validé ta fiche^^''

il faut revenir au premier gros forum de cette partie ci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citadelle.forumactif.org/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Journal de Bord de Emerik   Lun 10 Nov - 20:36

Merci de ton attention.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Journal de Bord de Emerik   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Journal de Bord de Emerik
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un journal de bord ?
» Journal de Bord - Explications
» Un journal de bord, c'est quoi ?
» Modèle de journal de bord
» Code pour votre journal de bord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne Version :: Journal de bord-
Sauter vers: