AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Journal d'un bretteur

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Journal d'un bretteur   Jeu 2 Oct - 3:04

1er Octobre de mon 34ème automne


Cher journal,
Puisque nous seront les meilleurs amis du monde pour les prochains temps, je me présente à toi.

# Nom : Laucian Sianodel

# Groupe : Frontalier

# Race : Humain

# Métier : Voyageur/Bretteur

# Divinité :

# Description physique (un minimum de 5 lignes) : L'homme fait près d'un mètre quatre-vingt (1m80) et est très musclé du à son entraînement quotidien. Ses cheveux blonds se rapprochant du blanc et ses yeux amandes qui caches des iris brun clair lui donne un air divin. (Mais tous les hommes sont des dieux ma foie x).) Il possède une face asiatique du à ses origines mais le corps qu'il s'est taillé, lui, vient de son ancienne profession, chevalier. En effet, s'entraîner et faire des pompes, ce sont les passes temps de Laucian. Il n'est pas gros malgré le fait qu'il ne s'arrête jamais de manger. Il mange vraiment comme un trou... Sérieusement, lorsqu’on se retourne, il prend tout de suite quelque chose à se mettre sous la dent.

# Description mentale (un minimum de 7 lignes) : Parfois d'une douceur charmante, parfois d'un tempérament enfantin, cet homme ne sais pas quelle personnalité adopté. Laucian possède un caractère très changeant. Souvent joyeux mais parfois sérieux, il peux tout aussi être colérique ou déprimé. Mais en général, il préfère choisir le tempérament joyeux. En outre, on le voit souvent faire quelques petites farces très bientôt réprimandées par sa femme. Puis lorsqu'il fait un grosse bêtise, il parvient à se faire pardonner en utilisant son charme et la faiblesse de sa conjointe, son amour inconditionnel pour l'homme – Laucian, pas l'humain. En bref, il peut être très amical en général mais lorsqu'un problème vient mettre la vie de Cléo en danger, il ne peut faire autrement que de devenir sérieux et croyez moi, vous ne voulez pas qu'il le devienne.

# Vos trois compétences de base (détaillez les bien !) :

Le '' Chouon'soku'' : Le ''chouon'soku'' est la capacité de ce déplacer aussi rapidement que la vitesse du son. Ce pouvoir, très rare, est très redouté des ennemis plus lents comme plus rapides. Une des propriétés de cette capacité est qu'elle ne produit pas de son instantanément. L'image ce déplace avant que le son n'arrive à l'oreille et donc lorsque l'on combat avec cette dernière, ce pouvoir peut être fatal. Ensuite, la faiblesse de cette capacité est qu'une personne possédant des yeux spéciaux peut voir, selon les dires de Cléo, la déformation de l'espace vers un autre point sous la forme d'un filet multicolore formant un tunnel. On peut alors voir la direction que le détenteur du ''chouon'soku'' va prendre avant qu'il n'ai atteint sa destination. Mais encore faut-il que l'œil soit assez rapide pour percevoir des mouvements plus rapides que 300 Km/h. (186 miles par l'heure.)

La maîtrise excellente du Kenjutsu. Le Kenjutsu est l'art de manier le sabre (katana) ce qui en fait un bretteur – Épéistes japonais. Il n'y a pas plus de détails à dire je crois.


# Histoire, vécu (un minimum de 15 lignes) : Une légende se raconte sur cette famille de nobles. On dit que ces gens seraient nées d’un ruisseau de lune et que celle-ci leurs aurait donné une vie éternel. Effectivement, les membres de cette famille ne peuvent vieillir au delà de 30 ans avant d’avoir vu un millier de pleines lune. Il ne leur est donc pas impossible de vivre plus d’un siècle.

C’est dans la plus pure partie de la famille que Laucian vit le jour. Il vit le jour comme tout les autres enfants dans le ruisseau de la légende. Le garçon ne fut pas le premier fils de sa mère, ce qui l’écarta du pouvoir de sa famille et de toutes les tâches qui viennent avec le titre d’aîné. Le bambin vivat donc une vie d’enfant normal, s’amusant dans un carré de sable avec ses frères et ses sœurs plus jeune ou encore jouant à la cachette. C’est à l’âge de sept ans qu’il commença à étudier le Kenjutsu (art de manier le sabre) en compagnie de son grand-père, l’ancien chef de la famille. Ce dernier n’habitait pas la ''Kaji no eisei'' – Maison où vis le chef familial - mais il vivait plutôt dans la citée de Banos, Capitale humaine. Laucian du donc se rendre dans cette ville gigantesque afin d’y vivre avec son aïeul pour s’entraîner.

Les années passèrent et le garçon devint un homme jusqu’à atteindre la trentaine. C’est vers cet âge qu’il rencontrât Cléo, une jeune asiatique, qu’il épousât une année plus tard jours pour jours. C’était alors une jeune femme dans la vingtaine qui possédait des cheveux noirs et des yeux d'un pourpre magnifique. Grâce à ceux-ci, elle avait la capacité de voir le passer, le présent et le futur ce qui lui permettait de prévenir les gaffes de son mari, un pouvoir qu'il aurait bien aimer posséder.

À cette époque, la vie était belle et rien ne pouvait aller mieux pour le jeune couple mais cela changea bien vite lorsqu'une guerre civile éclatât. La paix fit alors place à la violence et chaque jour étaient plus dangereux que le précédent pour ceux qui ne savaient pas ce défendre. Laucian prit donc la décision de partir avec sa femme vers des terres plus douces. Il voyagèrent de jour, s'arrêtant la nuit dans une quelconque auberge puis effectuèrent quelques taches ménagères et manuels afin de gagner leur logis et leur pain. Lorsqu'ils s'entendaient bien avec les propriétaires, ils pouvaient rester plusieurs jours au même endroit.


J'aimerais que tu fasse office de confident et de mémoire pour moi. Comble du ridicule, j'espère que l'on va bien s'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Journal d'un bretteur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Maudramme de Métromanie, le Poète-Bretteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne Version :: Journal de bord-
Sauter vers: