AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cendar Ozoro

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Cendar Ozoro   Mer 30 Juil - 4:34

  • Nom : Cendar Ozoro
  • Groupe : Lumineux
  • Race : Ange
  • Métier : Enchaineur
  • Divinité : Mythologie Aëngialöss. Il estime particulièrement la sagesse d'Elhyse.
  • Description physique : Cendar est grand ( un peu plus d'un mètre 90 ) et élancé. Disons qu'il est doté d’une musculature conçue pour passer inaperçue sous ses vêtements, mais une fois torse-nu, on voit bien qu'il fait partie de ce type de personne au corps noueux, tendu et dur comme de l'acier, ce qui en fait un adversaire redoutable. Le teint de sa peau est plutôt pâle, mais pas d'un ton maladif. Une couleur un peu crémeuse en sorte, très agréable à observer. Comme tout ange, il dispose de deux grandes ailes d'un blanc incroyablement pur et lumineux qu'il cache sans trop de mal sous ses vêtements. Ses traits peuvent paraître fins et doux comme ils peuvent sembler rugueux et bestiaux, tout dépend de ce qu'il veut transmettre à son interlocuteur. Même s'il s'entraîne beaucoup , il fait plutôt attention à son apparence physique, surtout son visage. Il aime être attirant. Ses cheveux blancs légèrement argentés sont coupés courts et coiffés en piques, ce qui ajoute un contraste à son visage plutôt adolescent. Chose étrange pour un Ange que d'être semblable à un attirant jeune homme ? Nombreux sont ceux à avoir fait cette arrogante réflexion. Pour la plupart, ce furent leurs dernières paroles.

    L'expression de son visage est le plus souvent calme, sans colère ni amabilité, mais ses traits peuvent très bien exprimer la haine qui l’anime lors des combats ainsi que la rage et l’envie de mort. Ses yeux sont d’un marron profond, même un peu irréels, comme des pierres précieuses d'une pureté à couper le souffle. Au soleil, des reflets multicolores sont visible dans son regard, tandis que dans l’ombre, des formes noires et inquiétantes semblent glacer son expression. Peu de gens disposent d'yeux semblables et chaque personne croisant son regard s’en souvient durant toute sa vie. Disposant d’un vrai panel d’émotions dans les yeux, il en joue à merveille : les expressions les plus douces telles que l'amour, la gentillesse ou l'amitié y sont facilement lisibles, mais aussi les expressions plus animales comme la haine ou la simple colère.

    Au niveau vestimentaire, il porte habituellement une chemise en tissu sans manches d'un noir profond, recouvrant une légère mais incroyablement résistante côte de maille. Un pantalon en toile de qualité et des mitaines en cuir viennent compléter cet ensemble. Une petite chaîne sur laquelle est placé un large crucifix est suspendue à son cou.

  • Description mentale : Fier, loyal, impulsif, instable ... Comment décrire un chasseur en quelques mots ? Cendar est libre comme le vent, sombre comme la nuit. Arrogant et hautain avec les personnes en qui il n'a pas une total confiance, l'Ange tue sans hésiter lorsque la nécessité s'en fait sentir, semant mort et désolation avec une facilité déconcertante. Un simple humain ne parviendrait certainement jamais à cerner les multiples facettes de la personnalité de Cendar. Celui-ci peut vous laisser la vie sauve une nuit et vous achevez dans d'atroces souffrances le lendemain. De même que l'Océan, son esprit peut se déchaîner en quelques instants, massacrant tous les sots qui oseraient se placer sur son chemin . De même que l'Océan, son esprit peut se montrer doux et agréable avec les personnes qu'il apprécie. Habile séducteur, il n'entend pas pour autant établir une relation sentimentale durable avec une femme. Les plaisirs de la vie ne sont-ils pas éphémères comme la rosée matinale ?
    Ne vous méprenez pas, Cendar n’est pas un déchu de sa race. Il a toujours embrassé la lumière et ne jure que par elle mais ses nombreuses années de combat contre les créatures de la nuit lui ont appris à survivre. Il est prompt à dégainer et à tuer comme il peut être prompt à parler si son adversaire à suffisamment de valeur à ses yeux. Il est clair que Cendar aime les combats à mort mais il n'en reste pas moins très cultivé, souvent poli et prêt à dialoguer sans aucune agressivité avec n'importe quel être qui, d'après lui, le mérite. Cependant, ses nombreuses années de combats et de guerres lui ont appris à parfois se montrer ... brutal. Malgré un code d'honneur et de respect auquel il ne dérogerait pour rien au monde, Cendar est un exécuteur hors pair et sait parfaitement mener un interrogatoire « musclé » ou une mise à mort brutale et sanglante, ce qui n'est d'ailleurs pas pour lui déplaire.

    Au final, vous savez à quoi vous attendre. Méfiez-vous de lui. Il serait capable de vous apprécier à votre juste valeur, que ce soit en tant qu'ami ou comme proie.

  • Vos trois compétences de base :

    Maîtrise de la lumière : Cendar est capable de créer et modéliser de la lumière à l’aide de ses mains. Il peut s’en servir pour créer une sorte de bulle protectrice, un mur, un rayon d’une grande puissance … Toutefois, il se fatigue rapidement s’il abuse de ce pouvoir.

    Soins lumineux : Il peut soigner les blessures moindres grâce à ses pouvoirs lumineux.

    Animation: Il est également capable d’insuffler la vie à de petites choses tel que du papier ou des éclats de bois qu’il peut ensuite diriger à sa guise rien que par la pensée. Pouvoir dérisoire aux yeux de beaucoup qui ignorent certainement que du papier peut venir à bout de bon nombre de matières.

  • Histoire, vécu : Le passé … Quelle chose étrange. Pourquoi nous attachons-nous à une si longue histoire pour laquelle nous ne pouvons plus rien ? Pourquoi se rattacher à des bribes d’un temps révolu ? L’oubli … Tel est le choix de l’Ange, peut être par nécessité, pour retrouver son honneur, son âme. Pour se retrouver. Vous ne trouverez rien ici sur une hypothétique enfance ou vie heureuse, des souvenirs entachés de joies et de douleurs, d’animosités, de déceptions et d’oublis …

    ****

    Le sang ruissèle sur le grillage qui me retient. Le soleil généreux m’éblouit aveuglément, et l’odeur du sable chaud me répugne. Des hurlements assourdissants résonnent au sein de l’arène, puis le silence s’empare des gradins. Un bruit métallique, les grilles s’ouvrent. Je pénètre sur le terrain de combat et fixe mon adversaire. Protégé d’un casque en forme de lion en acier, il me regarde et pousse un rire sadique. Son glaive fend l’air nerveusement, effectuant des moulinets menaçants. On salue le Maître, entouré de diplomates et de sa famille proche. La faible brise qui souffle fait virevolter le sable autour de moi. Soudain, le gladiateur se rue vers moi, et enchaîne les attaques meurtrières. Grâce à quelques feintes, j’esquive les coups sans trop de mal. Je n’ai jamais aimé les grands combats, et ce n’est pas aujourd’hui que cela va commencer. Je tire mon épée, toujours dans son fourreau jusqu’à présent, puis la plante dans la gorge de mon adversaire. Du sang gicle et se répand sur le sable fin. Les cris de folie rejaillissent des gradins, ils m’écœureront toujours. Je pose un genou à terre, ferme les yeux du mort, et récite ma prière habituelle. Des hommes peu scrupuleux arrachent le cadavre de l’arène, et s’enfouissent au sein des gradins opposés. Sous des applaudissements non mérités, je sors victorieux pour la 31ème fois. Un vieil homme repoussant m’offre une petite bourse contenant ma récompense. Je la range dans ma poche, et continue ma route. Un dernier regard en arrière me permet d’apercevoir l’homme qui m’intéresse. Enfin, l’hybride qui m’intéresse … Ma cible. Mi-homme, mi-démon, il m’observe, curieux de cet Ange jeté en cage, habile guerrier qui évolue si gracieusement dans l’arène. Tout se déroule comme prévu, je le tuerai dans quelques jours.

    ****

    Les deux Séraphins écartent leurs armes pour nous laisser passer. Je pousse les deux grandes portes qui me font face et pénètre dans la salle. La pureté des lieux est telle que la lumière siffle presque à mes oreilles lorsqu’elle se déplace autour de moi. J’avance de quelques pas et pose respectueusement un genou à terre une fois arrivé au milieu de l’immense pièce. Plusieurs archanges nous font faces, tous installés sur d’imposants trônes angéliques. L’ Archange Arardië prend la parole, nous félicite de tous nous être montrés volontaires et commence à nommer les désignés. Je suis le deuxième nom qui résonne dans la salle. Un murmure secoue l’assemblée quand le troisième est annoncé. Les personnes présentes se dispersent peu à peu et nous nous retrouvons finalement seuls face aux Archanges et quelques Séraphins encore présents. On nous répète une dernière fois tout ce que nous avons à savoir puis on nous libère. Je me frappe le cœur avec la main en signe de salutations et me relève lentement.

    Enfin.
Revenir en haut Aller en bas
 
Cendar Ozoro
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne Version :: Journal de bord-
Sauter vers: