AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Journal de bord - Tallulah

Aller en bas 
AuteurMessage
Tallulah
Jaehr
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 29
Date d'inscription : 24/06/2008

Feuille de personnage
Métier: Archère
Niveau:
0/0  (0/0)
Inventaire:

MessageSujet: Journal de bord - Tallulah   Mer 25 Juin - 8:49

[list][*]Nom : Tallulah

[*]Groupe: Lumineux

[*]Race : Jaehr

[*]Métier : Archère

[*]Divinité : Lamanitwe

[*]Description physique : voici un exemple de la manière dont Tallulah peut s'habiller (source : Soul Calibur IV, Talim)

Comme tous les Jaehrs Tallulah est assez grande et très fine. Ses membres sont presque squelettiques ce qui souligné les articulations de manière peu esthétique. Elle porte des habits assez clairs pour contraster avec sa peau de couleur sombre, plusieurs bijoux ornent ses oreilles allongées sur les cotés. Souvent une simple brassière cache sa poitrine, un gilet vert aux bordures dorées recouvre ses épaules. Un pantalon de toile blanche avec de nombreuse ceinture, de tissus ou de cuir complète l’ensemble, des sandales de cuir ainsi que des protège poignet lui permet de sa bagarre. Sa peau est d’un violet lavande, pourtant quelques tâches de roseur (et non pas de rousseur) donnent quelques tonalités changeantes ; ses cheveux sont roses, aussi roses que peut l’être un bonbons de grand-mère, coupé court derrière et devant tout en laissant deux mèches de cheveux plus longs devant les oreilles. Ses cornes montent puis plonge vers l’avant avant de redescendre, elle sont d’un violet clair, comme la peau, quelques marques viennent décorer ces ornements frontaux. Ses yeux au nombre de trois ont une couleur assez douce et agréable à regarder : une sorte de brun illuminé de jaune et de rouge ; rappelant l’ambre mais en plus unis.

[*]Description mentale : Malgré qu’elle soit Jaehr, malgré les histoires terrifiantes de ses parents à propos ‘des autres’. Tallulah n’as jamais réellement eu peur de ces ‘autres’, au contraire. Elle voulait les rencontrer, leur parler…
Tallulah à toujours été curieuse, parfois s’en été même insultant, elle pose souvent plein de questions toujours plus simples les unes que les autres. Ces questions si simples et pourtant si compliqué à trouver la réponse. Cette jeune femme, bien qu’ayant l’air mature est très naïf, elle pense innocemment que personnes n’as de raisons de lui mentir aussi vous croira t-elle sur paroles, cela l’amène souvent dans des situations compliquées où elle se retrouve très vite embourbée jusqu’aux genoux. Tallulah est une jeune fille, et de par cet état, elle aime à se savoir jolie, le fait d’avoir un corps squelettique la complexe fortement, surtout à la vue de la manière dont les articulations ressortent. Elle se maquille rarement car le maquillage vendue un peu partout ne lui convient pas (vous avouerez qu’un fond de teint de couleur prune ne convient pas réellement à un teint de peau violet). Son plus grand rêve reste celui de toute les petites filles : être emmené dans un pays lointain par le prince charmant sur un destrier blanc.
En public Tallulah peut être discrète comme bavarde, capable de s’acclimater à plusieurs sortes de caractères. La seule chose qu’elle ne supporte pas c’est qu’on dissimule le fait qu’on la déteste ou qu’on la trouve laide en bref : qu’on l’accuse d’être ce qu’elle est, une jaehr.
En présence de ses amis c’est une jeune fille au franc parler qui aime plaisanter et s’amuser, regarder passer les beaux garçons tout en dégustant les plaisirs simples de sa vie de jeune fille.
Tallulah s’est récemment engagé chez les lumineux, elle n‘a encore jamais rencontré de sombres, mais tient absolument à prouver aux autres races, peut-être plus particulièrement aux elfes et aux drows que les Jaehrs peuvent valoir quelque chose. Elle possède néanmoins ce goût prononcer pour le sang et les viandes fraîches et saignantes de sa race.

[*]Vos trois compétences de base :

Œil de lynx : Tallulah utilise son troisième œil en plus des deux autres pour encore mieux viser lorsqu’elle attaque à distance avec son arc.
Furie : Tallulah augmente sa rapidité à décocher des flèches, Sa précision s’en trouve ainsi diminuer
Œil de taupe : Cette attaque trouble la vision d’un adversaire, l’esquive de Tallulah s’en trouve ainsi augmenter (même si en vérité c’est plus la précision de l’adversaire qui diminue, mais laissons-la s’envoyer des fleurs de temps en temps)




[*]Histoire, vécu :

Il était midi.
C’était une journée de chaleur étouffante, personne n’allant dehors, il faisait bien trop chaud ; même à l’ombre, il faisait trop chaud, l’eau était une denrée rare et recherchée.
Ce fût à cette heure là qu’une Jaehr décidé de mettre bas, en vérité c’était plus le bébé qui avait décidé de sortir ce midi, peut-être l’odeur du repas qui l’attirait ; depuis le petit matin déjà la femme sentait que quelque chose allait se produire, quelque chose d’important.
La jeune femme s’appelait Adramelle, sa peau était aussi jaune et lumineuse que de l’or, ses yeux d’une blancheur laissaient supposer qu’elle pouvait être aveugle mais non, cette femme voyait très bien comme vous et moi, sa longue chevelure rouge fonça contrastait avec la noirceur de ses cornes. En ce midi, elle souffrait, le bébé n’était pas facile à sortir, sans doute les cornes… Le mari quant à lui s’inquiétait.
C’était un homme très grand et très mince, sa peau était aussi noire que le charbon et ses yeux flamboyaient tel le plus grand feu de brousse ; ses cheveux, coupé très court, était vert kaki tandis que les cornes étaient bleues. L’opposition de leur couleur de peau avait poussé ses Jaehr à s’unir. Il était un couple modèle, il s’entendait bien mis à part quelques disputes de ménage, tous deux travailleurs et dévoué il représentait honorablement la race des jaehrs.
Et puis arriva le jour béni où la femme découvrit qu’elle attendait un enfant, quelques mois plus tard on se demandait si ce jour était toujours béni au vue des souffrances de la pauvre Jaehr. Non seulement la chaleur externe la terrassait, mais en plus il fallait qu’elle accouche et fournisse un effort considérable pour faire passe ses fichues cornes !
Dans un dernier effort, et pas des moindre, la femme hurla tout en poussant une dernière fois et les cornes passèrent enfin. Les sages-femmes Jaehrs qui étaient là eus surprise et sourirent. Devant leur première surprise, les époux était un peu inquiet, la première chose qui surprenait chez un Jaehr c’était ses couleurs, toujours différentes selon les individus. Lorsque les sages-femmes, après l’avoir nettoyé, mirent un enfant à la chevelure rose éclatant dans les bras de la femme épuisée, les époux pensèrent d’abord à une plaisanterie mais non : leur enfant avait bel et bien les cheveux roses. Encore heureux qu’il s’agisse d’une fille, imaginez un garçon aux cheveux roses… Hem passons, les parents décidèrent de donner à l’enfant le nom de la grand-mère maternelle : Tallulah.

Durant son enfance Tallulah grandi avec d’autre enfant Jaerhs, ils étaient peu aussi tout le monde connaissait tout le monde, chacun avait un lien de parenté avec chacun. L’annonce de la petite aux cheveux de bonbon fit rapidement le tour du village ; au début cela fit rire puis peu à peu cette couleur devint habituelle.Très tôt on lui appris à ne pas faire confiance au non Jaehriens, malheureusement Tallulah était intelligente, c’est ce qui la perdit. Elle contredisait ses cousins, ses parents, ses professeurs ; posait plein de question à propos de dehors la montagne, pourquoi personnes ne venaient les voir, pourquoi eux n’allaient voir personnes…
À force tout le monde pensait que la petite enfant était possédé par un esprit maléfique voulant détruire les Jaehrs en les mélangeant aux autres races.
Un soit les parents parlèrent à l’enfant très sérieusement : si elle n’arrêtait pas de poser des questions à haute voix elle allait être chassée. Seule et perdue dans la nature elle n’aurait aucune chance. Tallulah comprit, et Tallulah s’est tue.

Par la suite elle devint une petite Jaehrienne aguerrit, à l’adolescence, elle choisit son arme lorsqu’on le lui proposa (entre autres l’arc) et ne posa plus aucune questionne. Pour préserver leur fille les parents firent croire qu’il avait chassé l’esprit maléfique du corps de l’enfant. Ses cousins redevinrent ses amis et tout alla mieux dans le meilleur des mondes Jaehrien.
Lorsqu’elle sortit de l’adolescence et qu’elle devint une jeune femme se posa la question du mariage, Tallulah, elle, n’était pas vraiment motivée pour ça. Tous les garçons de son âge qu’elle connaissait étaient ses cousins, elle savait qu’elle n’avait pas trop le choix de choisir l’un d’entre aux cars, ils étaient les seuls garçons du village, ou alors elle pouvait toujours piocher dans le tas des vieux célibataires…
Tallulah disposait d’une nuit pour se décider.
Durant cette nuit Tallulah ne dormit pas. Elle passait son temps à peser le pour et le contre de pourquoi choisir ce cousin et pas l’autre. La jaehrienne avait deux choix :
Gallimar, un grand bourrin pas très intelligent et très violent, préférant la viande fraîche et tendre des animaux. Si elle se mariait à lui elle n’aurait jamais plus la liberté qu’elle avait maintenant. Non, il lui ferait abandonné l’arc et la mettrait de force derrière les fourneaux.
Et puis Telimor, un gars assez tendre et délicat, c’est sûr que si elle se mariait avec lui, il porterait la culotte à sa place, néanmoins il était souvent malade, la descendance n’allait pas être très résistante, si descendance il y avait…
Rien que pensée au fait de coucher avec ses propres cousins lui relevait el cœur. Si seulement elle avait plus de choix… Si seulement il y avait un beau prince charmant sur un valeureux destrier blanc… Tallulah eut alors un déclic, autrefois elle craignait cela mais aujourd’hui…
Elle était adulte, elle pouvait prendre soin d’elle-même, elle savait utiliser un arc et des flèches, elle pouvait chasser… Oui…
Pourquoi rester ici alors que l’aventure l’appelait dehors… Ni une, ni deux Tallulah prépara en silence un petit sac de provisions provisoires et écrit rapidement une lettre à ses parents.



Une fois dehors elle enjamba la barrière qui délimitait le territoire de Jaehrs et regarda une dernière fois son village natal avant de disparaître dans la nuit d’été.
Pendant plusieurs jours, elle voyagea dans la montagne pour atteindre son pied, une fois dans la plaine, elle marcha bêtement devant elle à la recherche d’un signe de vie intelligent, elle ne rencontra personnes mises à part quelques bestioles plus ou moins amicales. Il lui fallut deux mois de marche à pieds pour trouver enfin un village.
En ce lieu, elle y rencontra des félins, c’était pour elle la première fois qu’elle rencontrait des non-Jaehrs ; elle les trouva très beaux, bien plus en chair que les siens, bien plus grands et cette longue queue qui semblait épouser le moindre de leur mouvement…Tallulah inspira et avança de quelques pas, imaginait déjà sa vie parmi eux, et se prit une pierre dans l’œil du front. Elle se retint de hurler sa douleur et vérifia qui lui avait jeté cette pierre, c’était un félin, un mâle, il avait les cheveux blonds et les yeux bleus, ses oreilles et sa queue étaient un peu plus foncés que la chevelure, mais l’étincelle dans ses yeux ne laissait pas de doute quant à la nature de ses sentiments envers la Jaehrienne : elle l’effrayait.
Immédiatement Tallulah fuit sans demander son reste, par la suite elle se montra au félin sans pour autant trop les approcher (histoire d’éviter de nouveaux jets de cailloux) ; peu à peu les chats s’habituèrent à sa présence et deux semaines suffirent aux félins pour découvrir que la jeune fille n’était pas dangereuse, le félin blond s’excusa même pour l’avoir blessé la première fois. Ils lui offrirent le gîte et le couvert en échange de quoi Tallulah travaillait à la récolte avec eux.Durant cette période de sa vie Tallulah apprit que sa race était inconnue au félin, des éclaireurs avaient même demandé aux villages environnants personnes n’avait entendu parler d’une race à la couleur de peau étrange, avec des cornes et trois yeux… Tallulah s’en sentit triste, mais commença à apprendre aux autres races comment vivaient les siens.

Au fil des semaines, les mois passèrent. Et devint une année.
Une année que Tallulah avait quitté sa famille et son village, il était trop tôt pour rentré, elle devinait que si elle y retournait il l’emprisonnerait et la punirait, aussi quitta t-elle les félins à regret, et continua sa route.Elle prit connaissance de la situation du pays et décida de s’engager parmi les lumineux. Après tout c’était une bonne manière de faire connaître les Jaehrs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Journal de bord - Tallulah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un journal de bord ?
» Journal de Bord - Explications
» Un journal de bord, c'est quoi ?
» Modèle de journal de bord
» Code pour votre journal de bord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne Version :: Journal de bord-
Sauter vers: