AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Journal de bord d'Elina Tinewiel

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Journal de bord d'Elina Tinewiel   Mar 17 Juin - 9:49

Journal de bord


¤ Nom :
Elina Tinewiel

¤ Groupe :
Frontalière

¤ Race :
Félin

¤ Métier :
Danseuse de l'ombre

¤ Divinité :
Culte du Minisme

¤ Description physique :


La première chose marquante que l'on reperera sur cette jeune femme, facteur déterminant de ses origines et de sa race, sont ses oreilles et sa queue. En effet, de chaque côté supérieur du crâne, elle arbore deux petites oreilles de chat brunes claires, légerement pointues. Dans le bas de son dos, on peut également apercevoir, quand elle ne la cache pas, sa queue de taille moyenne, qui quant à elle fait plus penser à celle d'un renard que celle d'un chat. Brune pâle, elle est bien fournie et s'achève par une petite pointe de blanc. Ces deux signes particuliers sont la plupart du temps traitres, car ils l'empeche de cacher ses émotions aux personnes qui l'entourent. Quand elle est triste, ses deux oreilles se font tombantes et sa queue reste pendante, quand elle est énervée, ses oreilles se pointent en avant et sa queue se hérisse tout en battant rageusement l'air, en bref toutes ses attitudes ressemblent fortement à celle d'un autre félin, en passant de la tristesse, la joie, l'agacement, etc... à la peur. Mais passons à tout ce qui est plus "humain" chez elle : Elina possède un teint plutot pâle, de longs cheveux d'un brun brillant lui tombant en cascade jusqu'en haut du dos. Quelques mèches plus courtes et rebelles viennent encadrer délicatement son visage, tombant sur ses vifs yeux verts. Son nez est plutot petit, discret, tout comme ses lèvres fines et bien dessinées qui cachent une dentition légerement différente de celle des êtres humains. Sa démarche est naturellement animale, féline, légere et tout en souplesse. Sa voix est douce et apaisante, mais dès qu'elle change de ton en s'énervant, elle peut partir dans d'insupportables aigus. Elina est plutot de taille moyenne, quoi que son mètre soixante dix soit tout de même plus que respectable pour une femme. Elle a un corps fin et élancé, mais qui porte bien les courbes légères de sa féminité. Elle ne porte pas vraiment d'interet au niveau vestimentaire, tant que ses vêtements lui permettent de faire les mouvements qu'elle souhaite, et également de cacher ses particularités si elle le souhaite, bien qu'elle ne fasse cela que très rarement, preferant s'afficher telle qu'elle est. Dernier détail important : sa vision ne lui permet pas de voir les couleurs, elle ne peut percevoir que le noir, le blanc, et les teintes de gris qui séparent ces deux extrêmes.

¤ Description mentale :

On ne peut pas décrire cette jeune femme comme une personne bonne ou une personne mauvaise. A vrai dire, elle possède un tel contraste intérieur qu'elle se demande parfois si elle n'a pas des tendances au dédoublement de personnalité. Globalement, à première vue, c'est une jeune féline qui se montrera amicale, ouverte et sympathique. Mais intérieurement, il est tres rare qu'elle apprécie vraiment quelqu'un, et elle se surprend souvent à penser du mal des gens, à vouloir être fourbe avec eux. La franchise est à ses yeux une des valeurs les plus importantes de ce monde sur lequel ne reposent que trop de mensonge. Et pourtant, elle aime être manipulatrice et pouvoir faire croire aux gens ce que bon lui semble. Elle se parle beaucoup à elle même et à du mal à s'identifier, sa nature trop constrastée et son lunatisme prononcé font d'elle une fille assez solitaire, et qui à beaucoup de difficultés à etre toujours la même. Il est certain qu'intérieurement, elle a un problème, un traumatisme peut être, rien d'impossible à regler mais quelque chose qu'elle devra apprendre à regler seule et avec patience, pour pouvoir être enfin une personne à part entière et choisir sa voie. Il arrive pourtant parfois qu'elle s'attache sincèrement à une personne, et là alors elle sera toujours présente pour elle. Passant facilement du rire aux larmes, elle n'est cependant pas de nature agressive et n'est pas du tout rancunière, la plupart du temps elle pardonnera les erreurs sans désir de vengeance. Elle n'est pas des meilleures conseillères et possède un mal fou pour trouver les bons mots quand une personne en a besoin, si gerer sa personnalité est déja un problème, gerer celle des autres est impossible pour elle. Elle n'a rien contre le fait de se battre mais ce uniquement si elle estime que la cause en vaux la peine, n'étant pas bagareuse de nature. Mais en plein combat, elle peut prendre un plaisir malin à faire souffrir ses adversaires. Sa psychologie chaotique lui vient certainement du fait qu'elle n'a jamais vraiment eu de bases, qu'elle a du se débrouiller seule, et tout ce qu'il lui manque est un peu de maturité pour trouver les dessins qu'elle veut vraiment servir.

¤ Vos trois compétences de base :


Toutes ses compétences basiques vont être en rapport avec sa nature. En effet, il faut bien une contre partie au fait d'être détestée et rejetée par la plupart des gens, tout ca parce qu'on est différent, mais avec une différence qui dérange.

¤ Agilitée supérieure : Sa silhouette et son grand équilibre lui confère une agilité plus développée que celle des humains. Ce qui lui permet d'ailleurs d'exercer à merveille son métier de danseuse de l'ombre. Elle peut se contorsionner, sauter plus loin et plus haut que les gens normaux, retomber d'un endroit en hauteur avec souplesse, faire toutes sortes d'acrobaties que lui confère son apparence féline. Elle peut aussi facilement se déplacer en toute discretion si elle veut ne pas se faire remarquer.

¤ Vision négative : Avoir les yeux d'Elina amène un grand désavantage que bien des gens rechigneraient à devoir supporter : elle ne voit qu'en noir et blanc. Mais cela ne la dérange pas particulièrement étant donné que de toute sa vie, elle n'a jamais connu les couleurs. Pour lui donner un avantage face à cette légere désobligeance, la nature lui permet de percevoir la nuit presque aussi bien qu'en plein jour, ce qui peut parfois s'averer utile. Cependant, un faisceau de lumière peut facilement la rendre repérable car ses yeux brillent à ce contact.

¤ Ouïe développée : Avec la forme, la position et les caractéristiques de ses oreilles qui ont tant de mal à passer inapercues, Elina possède une capacité d'entente qui lui permet de percevoir les sons à des distances supérieures et des intonations plus basses que la population humaine.


¤ Histoire, vécu :

Il va vous être conté ici une histoire sans faits exceptionnels. Par un frais matin de printemps, la jeune Elina ouvrit les yeux pour la première fois, découvrant le monde magnifique dans lequel elle allait vivre. Enfin, magnifique était peu être un bien grand mot, il l'aurait été s'il n'était pas peuplé d'êtres intolérants. Elle était née féline, de parents félins, race rejetée par la société. Au cours des années, elle grandit et apprit tout ce qu'il fallait savoir sur ce qui l'entourait, mais elle restait très solitaire ou avec ceux de sa race, non pas qu'elle n'aimait pas les autres, mais c'était les autres qui ne l'aimaient pas. Jamais, ô grand jamais elle n'avait compris la haine des hommes envers la race des félins. Qu'est ce qui les dérangeaient tant, alors qu'ils n'étaient pas si différent que ca l'un de l'autre ? Aujourd'hui encore, elle ne peut comprendre ou tolerer ce comportement, elle ne détestait pas les humains parce qu'ils n'avaient pas de queue ou qu'ils croyaient en d'autres choses, elle ! Enfin, peu importe, revenons en à son histoire. La petite avait l'habitude de subir les railleries et les méchancetés des humains qu'elle croisait dans les rues, et elle n'avait eu d'autres choix de s'y faire, et de fuir quand la situation devenait trop dangereuse pour elle. Malgré cela, elle s'était lié d'amitié avec une jeune humaine, et leur adoration n'avait de limite, elles étaient comme deux soeurs, et s'amusaient de leurs différences et du regard des autres. Elles grandirent ensemble au fil des années, sans se soucier de l'avis des mécontents et des suspicieux, elles étaient tout l'une pour l'autre.

Mais un jour, alors qu'Elina approchait de sa treizième année, son amie fut assassinée dans des conditions inconnues. Elle avait juste été retrouvée, écorchée vive et le torse ornée d'un symbole écrit en lettres de sang, inconnu aux yeux de la féline. Bien évidemment, elle a tout de suite pensé que c'était de sa faute, que c'était leur relation qui avait attiré une haine de la part d'un grand fanatique qui avait préferé y mettre un terme. Mais alors pourquoi ne pas l'avoir éliminé elle ? Et apres tout, cela pouvait être une toute autre chose. Mais c'était trop tard, l'incompréhension l'avait fait s'ancrer dans un mutisme profond, un traumatisme enfantin qui la renferma en elle même et lui coupa volontairement tout usage de la parole. Ce n'était peut etre même pas de sa faute, mais comment ne pas se reprocher toutes les horreurs du monde quand ce dit monde vous les renvoient toutes sur le dos ? Une baisse de morale avait suffit pour completement l'anéantir. Elle continuait à évoluer et ne refusait pas le contact avec les gens, mais ne faisait simplement plus usage de la parole, et se contentait de répondre avec des gestes, son language corporel. Pour achever le tableau quasi-dramatique, à ses quinze ans, alors qu'elle n'avait pas ouvert la bouche depuis désormais plus de deux ans, ses parents lui annoncèrent qu'ils devaient partir pour venir en aide à un membre de leur famille éloignée, et que c'était une chose très importante. Apparement, ils ne voulaient pas en dire plus, et bien qu'Elina aurait pu demander à les suivre, elle resta silencieuse et les laissa disparaitre après maintes recommandations pour survivre seule. Depuis ce jour, elle ne recu jamais de nouvelles, mais pour être franche avec elle même elle devait avouer que cela l'affectait moins que ca aurait du.

Comme la plupart des êtres de sa race, elle vouait un culte au minisme, mais elle ne s'y consacrait que très peu, car une religion avait assez peu d'importance dans sa vie quotidienne. En revanche, elle devait se trouver un métier, ou au moins une spécialisation qui pourrait être utile un jour. Naturellement, elle s'orienta vers les danseurs de l'ombre, à cause de ses capacités physiques, bien qu'une orientation dans le suivi et l'espionnage l'aurait aussi interessée, car elle aimait tromper les gens et jouer "au chat et à la souris". Tout en s'entrainant quotidiennement malgré sa silhouette frêle pour devenir plus robuste, elle conitnuait ses recherches depuis des années pour retrouver celui qui avait mis fin aux jours de son amie. Bien qu'elle avait peu d'espoir, elle savait que c'était la seule chose qui lui permettrait de faire son deuil et d'assouvir sa vengeance, pour enfin retrouver la paix intérieure. Beaucoup de crimes injustes étaient commis chaque jour sans que l'on puisse rien y faire, mais elle faisait de celui ci une affaire personnelle. Sa vie ne se résumait qu'aux allers et retours dans la bibliothèque, à la pêche aux informations enfouie sous une large cape essayant de cacher sa nature, et à son entrainement physique. Elle ne voulait pas devenir excellente et sans failles, mais juste être capable de bien se battre. A force d'obstination, elle entendit un jour la nom de l'homme qu'elle recherchait, un nom qu'elle avait attendu pendant des années et dont elle tremblait maintenant à l'entente, non pas de peur, mais plutot d'excitation.

Prise d'une fureur noire, après avoir trouvé son habitat, elle se précipita chez lui, fit claquer la porte dans un grand fracas, et se planta sur le seuil. Elle le regarda droit dans les yeux, couru précipitement, prit appui d'un pied sur la table à laquelle il était en train de diner, fit un saut en avant tout en tournoyant dans les airs et trancha la gorge de cet homme qui n'avait pas même eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait. Retombée à terre, elle eut une prise de conscience, éclata en sanglots et s'enfuit en courant. Elle avait laissé sa haine couler dans ses veines pendant des années et elle avait déferlé il y a quelques secondes sans qu'elle ne puisse se controler. Elle avait attendu ce moment si longtemps, et maintenant elle s'en voulait, parce qu'elle aurait voulu le torturer, le faire souffrir, mais surtout elle aurait voulu qu'il sache, qu'il sache pourquoi et qui elle était. Elle aurait aussi voulu comprendre, mais elle avait anéanti tout ses espoirs. Elle ne savait plus quoi faire, elle était perdue. Elle s'isola et ne fut plus vue pendant des mois. Elle du apprendre à tirer une lecon de ses erreurs au lieu de s'empoisonner la vie avec, elle du se faire une raison. La seule chose qui la soulageait était que ce qui lui pesait sur le coeur depuis cinq ans pouvait désormais s'envoler et disparaitre, meme si une nouvelle fois elle resterait dans l'ignorance, par sa faute. Elle tira un trait sur le passé, changea d'état d'esprit, de ville, de vie. Elle ne voulait plus penser à des choses inutiles, il fallait qu'elle pense à elle, désormais, et qu'elle s'occupe enfin de son avenir.

Elle avait désormais vingt trois ans et jusqu'a présent ne s'était jamais posé la question du bien ou du mal. A vrai dire, malgré le fait qu'elle ait enfoui son passé dans un coin de son esprit qu'elle s'efforcait d'oublier, elle restait encore très indécise quant à sa vision du monde. Elle ne savait si elle devait vraiment choisir un camp, car de toute facon où qu'elle veuille bien apporter son aide certains la rejeteraient, mais surtout le fait qu'elle ne sache pas vraiment la cause qu'elle voulait servir lui prouvait que faire un choix serait une grossière erreur, car ce serait trop de hasard mis en jeu pour une chose si importante que choisir un camp de guerre. C'était désolant de ne pas connaitre ses ambitions profondes, mais peut etre que dans le fond elle se complaisait à être à la frontière des deux camps, libre de ses actions sans pourtant avoir d'ennemis désignés. Elle ne connaissait que très peu de personnes, et n'était vraiment proche d'aucune, ce qui n'aidait en rien son mental troublé. Elle n'avait d'amis dans aucun de ces deux camps, mais elle savait qu'en avoir lui ferait certainement prendre parti, ou au moins se rétablir un peu. La vie doit être d'autant plus interessante lorsque l'on est bien entouré...

¤ Progression niveau :
0 / 15
Revenir en haut Aller en bas
 
Journal de bord d'Elina Tinewiel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un journal de bord ?
» Journal de Bord - Explications
» Un journal de bord, c'est quoi ?
» Modèle de journal de bord
» Journal de bord d'une vendeuse à gages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne Version :: Journal de bord-
Sauter vers: