AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 journal d'Eryza

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: journal d'Eryza   Dim 15 Juin - 14:32

Nom : Eryza (n’a pas de nom de famille)

Groupe : peuple frontalier

Race : elle est humaine mais elle est fille d’une mi-humaine mi-elfe

Métier : pas de métier définit, à cause de son jeune âge, mais elle est très proche de celui de barde

Divinité : elle a été élevée dans la religion d'Hiluenn mais n’y crois pas vraiment elle même

Description physique :
Eryza a une partie de l’apparence des elfes, blonde au cheveux lisses et soyeux mais coupés courts, une peau pale et presque parfaite, des yeux bleu-vert pétillants et profonds à la fois, par contre ses oreilles sont parfaitement rondes. Elle est très petite, environ 1 mètre 60, mais sa démarche et fluide et son corps bien proportionné. Elle est assez belle mais sans tomber dans la démesure. Elle est très souvent maquillé de manière très originale, et porte des vêtements de saltimbanque : des pantalons bariolés et amples, et des hauts un peu plus sobre et proche de corps, parfois en cuirs, et toujours très décorés, mais elle ne porte jamais de chaussures.

Description mentale :
Eryza est une jeune fille toujours très enthousiaste, avenante et elle manie l’humour comme certains manient l’épée, il est très rare de la voir de mauvaise humeur et quand il lui arrive d’être triste ou maussade elle le cache pour ne pas en affecter les personnes qui l’entours. Elle adore les arts du cirque et affectionne tout particulièrement le jonglage et l’acrobatie (qu’elle pratique), elle est aussi très proche de la nature et adore les animaux surtout lorsqu’ils sont insolites. Pourtant elle déteste les gens austères, elle est aussi peut partisane de la violence. Eryza est assez intelligente et de se fait elle apprend vite tout ce qu’on lui enseigne (bien que son instruction soit basique), elle à l’esprit critique et parfois moqueur et a une certaine aptitude pour déceler des détails et en tirer certaines déductions, mais à une mémoire assez peu développer se qui est le thème de beaucoup de ses blague autocritiques.

Vos trois compétences de base :

Une très grande agilité et souplesse, elle est capable d’effectuer de nombreuses figures de gymnastique (elle marche sur les mains, effectue des pirouettes et le grand écart…) et peut se contorsionner de manière à passer à travers de très petits orifices. De plus ses entraînement journalier on rendu sont corps fort et solide.

Ses origines elfiques lui confer un petit pouvoir magique suffisant pour quelques illusions, elle réussit aussi des guérissons sur des plaies superficielles et a une légère influence sur les éléments naturels (peut faire apparaître une petite flamme au bout de ses doigts, créer des courants d’air, former et déformer les bois et la terre, créer des bulle sous l’eau).

Elle a une très grande force de persuasion et peut faire faire ou croire presque tout ce qu’elle veut à presque n’importe qui ! Elle sait aussi allier cette force à un discourt fin et intelligemment tourner ce qui lui vaut d’être bien souvent écoutée et considérée pour bien plus vielle qu’elle ne l’est en fait…

Histoire, vécu :
Tout d’abord voici l’histoire de sa famille : il faut savoir que sa grand-mère était elfe (mais aimait un humains) elle a eut une fille, la mère d’Eryza. Cette dernière s’est mariée à un homme d’on l’origine est trouble pour Eryza bien que se soit son père… En effet ses parents furent tués pour une raison inconnue lorsque l’enfant qu’était Eryza avait à peine 1 ans. Elle fut alors confiée à sa grand-mère et vécu jusqu’à ses cinq ans avec les elfes. A leur contacte elle appris le respect de la nature, à être attentive aux animaux et aux arbres et les bases du tir à l'arc… Malgré sa différence elle était acceptée ou au moins tolérée. Mais un jour les elfes préférèrent l’éloignée d’eux , bien qu’elle fut bien accueillie chaque fois qu’elle revenait et elle fut confiée à un tante éloignée. Cette femme était une des plus douce qu’il soit, une de ces femmes qui vous offre des sucreries, qui a un grand rire joyeux et que l’on à de cesse de câliner étant petit. Cette tante avait déjà quartes enfants mais elle considérait Eryza comme l’un des siens et les autres enfants faisaient comme si elle était leur sœur. Le marie de Tati Mâ (comme l’appelait la jeune enfant) était marchand et il lui arrivait souvent de voyager et ramenait toujours les choses les plus merveilleuses qu’un enfants puisse imaginé. Quand elle eut onze ans sont père adoptif l’emmena, elle ainsi que sont beau frère Miko en voyage d’affaire avec lui. Après son voyage Eryza revint avec un nouveau compagnon qui ne la quitterait plus : Cric un petit dragon. A peu près à cette même époque un de ses amis dont les parents étaient bardes lui appris les bases du théâtre de rue, du spectacle… A présent Eryza à 15 ans elle a quitté sa famille pour vivre seule et elle gagne de l’argents en rendants des services ou en se produisant en publique dans des numéro de jongle, acrobatie ou bien magie.
Revenir en haut Aller en bas
 
journal d'Eryza
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Who Cares About Haiti? From Wall St journal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne Version :: Journal de bord-
Sauter vers: