AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Journal de bord de kazalt

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Journal de bord de kazalt   Jeu 12 Juin - 3:46

  • Nom : Kazalt Houroukay
  • Groupe (peuple frontalier, sombre, lumineux) : Peuple frontalier
  • Race : elfe
  • Métier : Espion Sanglant
  • Description physique (un minimum de 5 lignes) :
    Cet elfe ne ressemble s'en doute pas à un espion sanglant, sûrement n'est-il pas assez "sombre" pour être reconnu parce qu'il est. En effet, il n'affectionne pas particulièrement le noir, il ne déteste toutefois pas. Pour un elfe, il est assez grand, presque 1.70 mètre, juste un peu moins. Ses cheveux d'une bonne longueur, mais pas trop, lui cache en partie son visage et ses charmantes petites oreilles, pointu comme tout elfe. Comme il est souvent en mission et se laisse que quelquefois emporter par la gourmandise, il garde une bonne forme physique et n'est jamais accabler d'un surplus de poids.
  • Description mentale (un minimum de 7 lignes) :
    Bien que son métier le pousse à tuer parfois, il ne le fait pas par plaisir, mais par obligation. En effet il est doué dans le domaine qu'il exerce, il a été entraîné pour devenir ce qu'il est, il doit donc continuer dans cette voix. Autrement, il aime bien la paix et le calme. Il adore ses petits moments tranquilles, seul avec la nature et ses merveilles. Il reste indifférent souvent à ce qui se passe autour de lui. Il préfère se reposer que de s'inquiéter de choses qui ne risquent pas de bouleverser sans paisible existence. Dans sa profession, l'espion travail souvent seul, ce qui lui plait bien. Il n'aime pas travailler avec les autres. Il n'aime pas se senti inutile devant quelqu'un d'autres ou encore d'avoir quelqu'un d'inutile qui le retarde où lui nuit. Mise à part son travail, il peut se montrer social avec d'autres personnes, de rares personnes.

  • Vos trois compétences de base (détaillez les bien !) :
    -Souffle de vie : Capacité à transférer une grande partie de son énergie à l'intérieur d'un cadavre pour ainsi en transformer l'apparence et en prendre le contrôle. (en gros c'est de prendre un mort, et d'en faire un homme identique à toi. Même compétence, même forces, mais qui ne se contrôle pas lui même, il est dirigé par ta volonté). Cette compétence demande un nombre important d'énergie pour faire "revivre" le mort, et ensuite en demande une petite quantité constamment pour le faire bouger, pour le contrôler. Sinon il reste en vie, mais complètement inactif.
    -Transportation : À l'aide d'un pinceau et d'encre noire, il dessine un cercle formé de plusieurs symboles précis, sans être trop compliqué à reproduire non plus. Ce cercle sera dessiné à même le sol, dune grandeur voulue, selon ce qu'il a à transporter. Il placera tous les objets qu'il tiendra à transporter magiquement plus tard, à l'intérieur de ce cercle. Quand il aura besoin de ce qui se trouve dans son cercle, il n'aura qu'à reproduire le cercle formé des mêmes symboles à même le sol, de la grosseur de l'objet qu'il désire récupérer. En plongeant sa main dans le sol, au centre du cercle, il pourra extraire du sol l'objet désiré.
    - Champs de vision : Simple dispersion de son énergie à l'extérieur de son corps. En dispersent quelques particules d'énergies dans l'air l'entourant, il a la faculté de "voir" ce qu'il l'entoure sans l'aide de ses yeux.

  • Histoire, vécu (un minimum de 15 lignes) :
    Fils d'une pauvre famille de fermer, constamment traité en esclave, mal nourrit... il ne semblait pas promut à un bel avenir. La mort aurait été un beau cadeau, comparé à sa vie si elle continuait dans cette voix. Il n'aimait pas la vie qu'il avait, il n'y trouvait rien de beau. Son père l'aimait c'est vrai... en t'en qu'esclave. Il faut dire qu'il faisait du bon travail sous les menaces.

    Il vivait dans un malheur total, qui allait changer grâce à un seul homme.

    Il faisait beau et chaud, les portes de la ville qu'il habitait était grande ouverte ce jour-là. C'était pour une occasion spéciale. En effet, une grande soirée se préparait et les autres peuple était invité. Une soirée spéciale, mais dont Kazalt ignorait tout. En effet, il n'y était jamais allé et personne ne lui en avait jamais parlé. Personne ne lui parlait tout court. Cette journée qui n'arrivait qu'une fois par année n'avait donc rien d'exceptionnel pour le jeune garçons, c'était pour lui un jour comme tous les autres, à travailler, à l'exception que cette journée mettait son père sur les nerfs. Il n'aimait pas en effet voir les portes de sa ville ouverte à tous.

    - Tu vois, on va encore avoir des ennuis à cause ça !

    Le jeune ne portait pas attention aux paroles de son père, il était trop occupé à faire ce pourquoi il était… venu au monde.

    - RÉPOND QUAND ON TE PARLE

    Hurla t-il en voulant, au même moment, le frappé à l'aide d'un petit bout de bois qu'il utilisait comme canne. Étrangement, le jeune senti le coup venir avant même d'entendre la voix de son père, ce qui le mit encore plus en colère. Il voulut le frapper d'un autre coup, mais une mince aiguille métallique lui transperça la main, stoppant ainsi son coup et le sauvant.

    Le jeune Houroukay resta figé de peur un instant, puis se tourna la tête pour apercevoir un individu ressemblant à un prêtre avancer vers lui. L'homme arrivait exactement de la direction d'où semblait avoir été projeté l'aiguille. Il avait peur de l'homme qui s'approchait de lui, mais était incapable de bouger, prisonnier de la peur.

    - N'ai pas peu petit, dit-il avec une voix douce et rassurante. Tu vas venir avec moi et je vais t'élever. Ce sera mieux ainsi pour toi, avait-il continué.

    Le jeune le suivi, par peur. Il ne le croyait pas vraiment quand il disait que ce serait mieux pour lui, il était craintif et pensait encore se retrouver esclave. L'étranger le sorti de la ville et le fit s'asseoir avec lui sur le dos de sa monture qui se trouvait attacher à un arbre au bord de la petite forêt. Ils firent une longue randonnée pour finalement arrêter dans une petite grotte.

    À l'intérieur de cette grotte on pouvait y trouver de nombreux trésor. Kazalt était émerveillé, il n'avait jamais vue tant de richesse de toute sa vie. L'homme ce dévêtis de sa longue robe foncée et sous ce costume apparu un homme totalement différent que ce dont le jeune aurait pu s'attendre. L'homme venait de passé de prêtre à assassin espion selon son costume. Devant les yeux intriguer du petit, il donna quelques explications.

    - Comme tu l'auras compris, ce n'était qu'un déguisement pour entrer. En fait je devais suivre un type qui venait chaque année à votre petite ville pour la grande soirée. Quand je t'ai vu j'ai lâché ma cible des yeux. En effet tu n'en as peut-être pas conscience, mais tu es très particulier.

    J'ai remarqué que tu as été capable de parer un coup dont tu n'avais pas la possibilité de voir. Certains pourraient dire qu'il s'agit de chance... mais je connais ce don et je compte te le faire découvrir. Tu deviendras toi aussi riche si tu suis ma voix, je suis celui qui te permettra de changer ta pauvre destinée.

    La peur de l’enfant disparu aussitôt. Changer son destin, cette simple phrase l’avait frappé.

    *Je ne serai plus esclave, je veux devenir quelqu’un de libre !*

    Il passa donc de longues années avec cet homme, puis fini par le quitter quand il avait suffisamment apprit avec lui. Il commença ainsi sa vie et se jura de le remercier un de ces jours, quand il aurait l’occasion.

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal de bord de kazalt
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un journal de bord ?
» Journal de Bord - Explications
» Un journal de bord, c'est quoi ?
» Modèle de journal de bord
» Journal de bord d'une vendeuse à gages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne Version :: Journal de bord-
Sauter vers: