AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Car le vent emporte les paroles,

Aller en bas 
AuteurMessage
Kynthia
Ange
avatar

Nombre de messages : 1339
Age : 25
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Métier: Messagère du Vent
Niveau:
2/15  (2/15)
Inventaire:

MessageSujet: Car le vent emporte les paroles,   Lun 26 Mai - 20:20

Et le feu les écrits ...
Seule la pensée reste, jusqu'à ce qu'elle se dissolve au fil du temps.
Dicton Angelique


Kynthia, Ange Fondatrice
Rien n'est plus beau que la lumière dans les ténèbres. C'est pour cela que je suis déscendue sur terre, aifn que ma lumière aveugle l'ombre.



Parole des vents
Depuis ma naissance, le vent me parle et guide mes pas ? Comment pourrais-je me passer de lui ? Au fil des années nous avons appris à nous connaître, maintenant il m'aide dans la tâche qui m'a été confiée. Je n'irais pas jusqu'à dire que je le contrôle, car celui qui prétend contrôler le vent se hisse à hauteur d'Aänte et je ne comettrais pas cette hérésie, mais je lui parle, il me répond. Je lui demande de faire quelque chose, il le fait, si tel est son choix.

Télépathie
De par mes origines, je suis capable de parler par la pensée, dans la tête des gens. Mais mon pouvoir ne s'arrête pas là, j'ai eu, dès la naissance, droit à des facultés mentales bien plus développée que la moyenne. À terme de mon entraînement je serais capable de lire les pensées, et de contrôler les personnes. Mais je n'en suis pas encore là.

Télékinésie
Encore un pouvoir qui me vient de mes facultés mentales. Je suis capable d'attirer ou de repousser les divers objets de mon environnement ou encore de leur faire décrire des trajets dont moi seule connait le chemin. J'ai découvers il y a peu que ce pouvoir pouvant être symbolisés par de multiples fils me reliant à l'objet, ne se basait pas sur le poind d'un objet mais sur sa taille. Me comprendre mon pouvoir va me servir à mieux le mettre en pratique.


Citation :
~ Permière page ~

Lorsque je suis née, le vent a soufflé sur le royaume. Les anciens dirent alors que le vent avait reconnu son adepte. Et en effet, je su l'écouter avant même de maîtriser ma propre langue. J'apprenais à lui répondre en même temps que je commençais à utiliser les rudiments de la conversation mentale. C'est à partir de ce moment là que je décidais de partir. Lorsque je revins des années après, je fus acceuillie par mon peuple de manière très chaleureuse. En effet, le vent est sacré et ses messagers encore plus. Je décidais dans un premier temps de ne pas entrer dans une communauté, préfèrant apprendre les rudiments du combat seule. Il s'est avéré que mes facultés mentales plus développées que beaucoup de mes frères étaient des armes redoutables en combat. Un archange vint me trouver et me proposa de m'aider à les développer. Après cinq années d'entrainement je décidais d'entrer dans sa communauté, car elle était composée d'anges ayant les mêmes dons que moi. Durant la même période je rencontrais Lothial, un ange d'une communauté amie de la mienne.

Je liais des liens avec certains anges, moi qui avait toujours été seule en compagnie de moi même. Mais aucun de ces liens n'étaient plus puissant que celui qui était né entre Lothial et moi. Nous décidâmes de poursuivre notre entrainement tous les deux et pendant une dizaine d'années nous nous exilâmes dans un coin reculé et dangereux. De cet exil risqué nacquirent des techniques de combat sans précédant et terriblements redoutables basées sur la paire. L'un couvrait l'autre et vice-versa. En nous réintégrant après ces dix années épuisantes mais terriblement enrichissante, nous remarquâmes que malgré l'isolement notre technique était parvenue jusque là et que nous étions reconnus. Plusieurs anges nous combattirent, à deux ou à plusieurs mais aucun ne parvenait à déjouer notre stratégie.

Plusieurs années après, alors que nous nous entrainions toujours ensemble paufinant nos techniques et améliorant notre puissance, l'archange de la communauté de Lohtial voulu le combattre seul à seul. Lothial accepta et le combat commença. Il ne pu porter le moindre coup à son maître et fut mis hors course après quelques minutes de combat seulement. Il fut décidé que chaque semaine, le combat recommencerait. A partir de là nous changeâmes radicalement notre entrainement, et nous commençâmes à développer des techniques plus personnelles. Tandis que je reprenais mon entraînement mental en compagnie des anges de ma communauté, Lothial lui s'entraîna au combat du sien. Quelques jours par semaine nous nous retrouvions afin d'opposer nos progrès. Les semaines, les mois peut être les années passèrent, je ne sais, et Lothial ne parvenait pas à toucher ni même éfleurrer l'archange, pourtant il ne désespérait pas, et de ce fait moi non plus. Un matin, contre toute attente il réussit non pas à toucher l'archange, mais à enfoncer un bout de son armure. Ce dernier ne voulu pas que l'on la répare afin de garder la trace de l'ange qui réussit à l'atteindre.

Depuis quelques temps, une certaine tension est montée parmi nous. De sombres nouvelles nous parviennent des aëngialos envoyés sur l'archipel. Des créatures venues d'on ne sait où commencent à envahir l'archipel d'un peu partout. Suite aux tensions entre les peuples, tensions pour lesquelles nous nous sommes exilés bien avant ma naissance, personne ne s'entend sur la marche à suivre et les créatures progressent telle la gangraine. Il a donc été décidé que trois d'entre nous seraient envoyés sur terre pour commencer à combattre et à trouver des personnes pour nous soutenir. L'Archange Arardië énonçait les noms de ceux qui seraient envoyés à terre les uns après les autres. Peu d'entre nous allaient avoir ce privilège, car d'après Aänte, les peuples ne doivent pas avoir conscience de notre grand nombre. Le conseil Archangien fut réuni, et trois volontaires apartenant à différentes communautés seraient désignés. Déjà, mon ami Lothial a été désigné. Je commençais à douter, le deuxième nom n'était pas le mien.

Après une longue période, nous fûmes de nouveau réuni. L'un des anges déscendus à terre était revenu portant des nouvelles affreuses. Plusieurs batailles avaient eu lieux, mais les forces en présence étaient complètement dépassées et en sous-nombre important. De plus elles étaient désorganisées tandisque les créatures avaient trouvé de nombreux alliés et attaquaient sans relache villes et villages, enfants et vieillards. Deux nouveaux anges allaient être appelé à descendre, et j'en faisais parti, au même titre que Esòki, un ange doué dans la maîtrise des armes de jet. Mais le jour de notre dépard, l'ange qui était remonté et qui devait redescendre avec nous me prit à part et m'anonça la disparition et la mort certaine de Lothial. Les enseignements de ma communauté me permirent de ne pas montrer ma tristesse, tristesse immense et insondable, tristesse qui me ronge encore aujourd'hui, cher journal, à l'instant même où j'écris ces mots.


Citation :
~ Seconde page ~

Lorsque je faisais face à Lothial je me sentais petite, lorsque je fais face à Esòki, je me sens grande. Comment dire alors si je le suis ou non ? Je dirais qu'il existe plus grand mais aussi plus petit que ma personne. Comme beaucoup de mes soeurs, je suis très fine et mes muscles, bien présents, sont fins et étirés ce qui me confère une certaine vitesse et agilité, bien que je ne sache pas m'en servir autre part que dans le ciel. Lorsque l'on saisit mon bras, on pourrait presque croire qu'il suffirait de forcer un peu pour le rompre, or il n'en est rien. J'ai certes les os très fins, mais leur finesse n'a d'égal que leur résistance. En réalité, j'ai hérité de toutes les caractéristiques de mon peuple, à savoir les yeux de couleur azurée, mais qui, selon le vent peut tirer vers le gris. J'ai aussi les ailes si propres aux anges, de grandes ailes blanches semblant attirer la lumière tel l'aimant attire ses pairs. Ma pâleur est telle qu'il m'arrive de me demander pourquoi le soleil si proche de nous ne fait rien à ma peau, comme si il n'osait pas la toucher. En revanche ce dernier a décoloré mes longs cheveux qui étaient à l'origine blond vénitien mais qui, aujourd'hui, sont d'un blond extremement clair. En définitive, rien ne me distingue réellement des autres anges, si ce n'est peut être le lien que j'entretiens avec le vent ou le pouvoir mental qui m'a été accordé.


Si je devais me qualifier en quelques mots, je choisirais sans aucun doute "Liberté". Ce mot prend pour moi toutes sa dimension lorsque j'ai la possibilité de voler aux côtés de mon ami et confident de toujours, celui qui me parla dès ma naissance et qui depuis ne me laisse jamais seule, le Vent. Je ne supporte pas d'être enfermée, et les seules fois où je le fut me laissent un souvenir atroce, tel une marque brulante dans le tourbillon de mes souvenirs. De manière générale, mon peuple a besoin de grands espaces, mais les anges ne perdent pas connaissance une fois enfermés, tandis que moi oui. Avec le temps j'ai appris à gérer ce problème de clostrophobie, mais de nombreux progrès restent à faire.
Ensuite je choisirais certainement le mot "Imagination". Car pour parler avec un élément tel que le Vent et parvenir à comprendre et assimiler ses propos, ci bien que j'accorde beaucoup d'importance à ce mot qui prend toute son importance lorsque je suis en contact de l'élément aérien.
Pour finir je dirais "Tolérance". Tolérer les différences, accepter les idées, même si elles sont contraires aux notres, c'est cela la vraie sagesse et le vrai pouvoir.
Se nourrir de différences pour ne pas mourir dans l'ignorance.

Bien que je n'ai pas d'avis sur les autres peuples, et que je prétend les tolérer, je ne suis pas non plus une sainte et je ne me hisserais pas là. Il y a quelques races qui me choquent, telles que les sangs mêlés. Est-ce à cause de notre éducation que la plupart d'entre nous n'aiment pas ces personnes ? Je ne serais le dire. Il en est de même pour les humains, race si peu interessante et faible.

_________________


Alors que le vent me porte, face à mon destin,
Alors que la vengeance m'exhorte de bannir ses assassins,
Je sais qu'il est là, pour guider mes pas.
Kynthia, ange fondatrice


Dernière édition par Kynthia le Mer 25 Juin - 12:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frontierescelestes.forumsactifs.com
Kynthia
Ange
avatar

Nombre de messages : 1339
Age : 25
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Métier: Messagère du Vent
Niveau:
2/15  (2/15)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Car le vent emporte les paroles,   Jeu 5 Juin - 0:01

Citation :

J'ai longtemps volé au dessus de cet archipel si beau mais pourtant si inquiétant et, lasse et les ailes douleureuse, j'ai fini par me posée dans une clairière, perdue entre de hauts arbres séculaires. Il y avait là une personne, semblant dormir dans un arbre. Elle appartenait à une race qui m'était jusqu'alors inconnue et qu'elle nomma "félin". Les félins sont pourvus d'oreilles de chats et d'une queue poilue conférant à leur apparence quelques étranges impressions. Cette féline, se nommant Kathy était mue par la vengeance, tout comme moi, et s'était pour cela engagée dans la guerre nous opposant aux destructeurs. Son nom était si proche du mien, et les sentiments qu'elle éprouvait aussi, tandis que son caractère extraverti et sa facilité à se mouvoir au sol, me font dire que nous nous recroiserons sans aucune doute.

Lorsque je décidais de prendre congé de Kathy, je repartais par la voie des airs, la seule qui m'est ouverte. Après avoir parcourrut tant de trajet, je décidais de me poser, épuisée mais alerte, sur une falaise appartenant à la chaine Burn. Alors que le vent commençait à me parler, il s'en alla me laissant seule avec moi-même. Regardant en contre-bas, j'aperçus une humaine gravissant la falaise avec agilité et aisance. Etonnée par ce que je voyais, je décidais de m'en approcher et de nouer contact avec elle. Elle s'avéra bien plus intéressante que je ne l'aurais cru ...


Citation :
> Alors que j'avais quitté depuis quelques temps l'humaine, je trouvais une affiche qui m'interpella. Elle parlait d'un tournois qui aurait lieu dans peu de temps. Cela était un bon moyen de me changer les idées, aussi décidais-je de m'inscrire ; la manche aurait lieu dans la forêt Iswial, près de Palamis, lieu où jamais encore je ne m'étais rendue. La seule chose que je connaissais de cette île était le pic Iswial, lieu que j'affectionnait pour son peu de fréquentation et l'impression de liberté qu'il m'offrait. Je me rendis donc là bas, me demandant quel genre d'adversaire je pourrais bien trouver ...
> Mon premier adversaire fut un jeune félin aux yeux et cheveux gris argenté. J'appris par la suite qu'il était de la race des semi-dragon au même titre que de celle des félin. Ce fut sans conteste un combat des plus laborieux et ma victoire ne tenait qu'à un fil. Eiki - tel était son nom - profitait au maximum de ma maladresse à terre, lui étant si agile et rapide. Il me fallut réfléchir au fondement de mes pouvoirs pour m'en sortir, mais de cette expérience j'en sortie grandie.
> Après cela, je décidais de me ressourcer sur ce mont qui me facinait, espérant trouver une tranquilité qui me manquait. Mais alors que j'étais sur place depuis plusieurs heures, un intru vint et s'assit face au paysage offert par l'altittude. Je reconnus bien vite ce félin qui m'avait donné du fil à retordre et, mue par la curiosité je décidais de lui parler.
> Il s'avéra que sur ce jeune être pesait déjà le poid de choses trop lourdes pour lui. En effet, il avait découvert peu de temps auparavant qu'il appartenait à la race des semi-dragon, et ce par l'un d'eux plus que maléfique. Je lui proposais donc mon aide afin qu'il sache se protéger de lui-même, aide qu'il accepta.

_________________


Alors que le vent me porte, face à mon destin,
Alors que la vengeance m'exhorte de bannir ses assassins,
Je sais qu'il est là, pour guider mes pas.
Kynthia, ange fondatrice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frontierescelestes.forumsactifs.com
 
Car le vent emporte les paroles,
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cinéma - Autant en emporte le vent.
» Te souviens-tu de ces sourires innocents et de ces paroles dans le vent ? ~ Nina ?
» Les Paroles de Jean Dominique:
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne Version :: Journal de bord-
Sauter vers: